Géothermie

Géothermie

La géothermie est l’exploitation de la chaleur du sous-sol. Elle s’effectue soit par l’exploitation de la chaleur des nappes d’eau à diverses profondeurs, soit par l’exploitation de la chaleur du sol, proche de la surface (énergie solaire stockée) ou plus en profondeur (énergie du noyau).

  • La géothermie haute énergie avec une température de l’ordre de 150° C ou plus, est notamment utilisée pour la production d’électricité ou en application indutrielle, avec des forages allant jusqu’à plusieurs milliers de mètres de profondeur ;
  • La géothermie « basse énergie », également une géothermie profonde, est utilisée par exemple pour alimenter des réseaux de chaleur urbains : tout forage de plus de 200 m rentre officiellement dans cette catégorie. Des forages de 1 000 à 2 000 m peuvent fournir une eau entre 50 et 80°C, utilisée directement ou à l’aide de pompes à chaleur. 
  • La géothermie « très basse énergie » et/ou « de minime importance » permet de chauffer et climatiser des bâtiments ou des réseaux de chaleur avec des forages de moins de 200 m relevant de deux solutions techniques :
Sur aquifère : chaleur extraite d’une nappe d’eau souterraine, prélevée et réinjectée dans le sous-sol par un doublet de forages. 

 

Sur sondes : chaleur extraite du sol par un champ de sondes étanches.

 

L’usage de pompes à chaleur sur capteurs horizontaux et pour la récupération de la chaleur des eaux usées est également assimilé à de la géothermie.

 

Les usages de la géothermie basse et très basse énergie

Elle peut être utilisée pour chauffer et/ou rafraîchir des bâtiments d’habitat collectif, des bureaux, commerces, écoles, piscines ou encore des réseaux de chaleur urbains.

La géothermie en Occitanie

Avec 39 000 tep (tonnes équivalent pétrole) produites en 2015, la géothermie représente 3,8 % de la production de chaleur d’origine renouvelable en Occitanie (1 million de tep, source OREMIP).
 

Cartographie des installations aidées par l’ADEME en Occitanie

La nature géologique du sous-sol est très variée en Occitanie mais des solutions géothermiques sont envisageables partout ou presque, ce qui laisse présager un bon potentiel de développement, dans le respect des règles de l’art. 
Les installations géothermiques sont soumises à différentes réglementations : déclaration ou autorisation en fonction du type de forage, respect des lois sur l’eau, code de l’environnement et code minier. 

Quels outils ?

L’intervention de l’ADEME

L’aide à la décision (dispositif hors particuliers)

Les études de faisabilité géothermie (sur champs de sondes, sur aquifères superficiels ou opération de géothermie profonde) et celles pour la récupération d’énergie sur eaux usées et sur eau de mer, peuvent bénéficier d’un soutien financier de l’ADEME. Elles doivent être réalisée conformément au cahier des charges de l’ADEME.

L’aide à l’investissement (dispositif hors particuliers)

Les maîtres d’ouvrages souhaitant s’engager dans un investissement géothermie peuvent bénéficier d’un soutien financier de la part de l’ADEME dans le cadre du dispositif du Fonds Chaleur.

  • Consultez l’appel à projets Fonds Chaleur en Occitanie.

Quelques documents de référence